Comment  se déroule un Bilan de Compétences ?

 

 

L’ESPRIT DU BILAN

 

 S’interroger sur sa carrière, vouloir faire un point de ses acquis, réfléchir posément et de manière objective à son avenir professionnel, est une démarche légitime et audacieuse.

 

 De nombreuses questions peuvent alors surgir :

  • Suis-je actuellement dans un métier, un secteur qui me correspond réellement ?
  • Quelle pourrait être pour moi la meilleure orientation ?
  • Quelles options s’offrent à moi aujourd’hui ?
  • Quels sont mes compétences, mes points forts tant sur le plan personnel que professionnel ?

 

Il peut donc être utile de revenir sur son passé avec bienveillance, d’examiner avec objectivité son présent, pour définir des projets plus en adéquation avec ce que l'on est et ce que l'on souhaite.

 

 

LA MÉTHODOLOGIE

 

Le bilan repose avant tout sur la relation de confiance qui s’établit en amont entre le consultant et vous .

 

Mon rôle est de développer l’écoute active et la bienveillance nécessaires dans cet espace de parole et de prise de décisions.

 

Mon but est de vous accompagner tout au long du processus, par un questionnement et des outils adaptés et personnalisés, propices à une réelle objectivité.

 

La multiplicité des regards à différents moments du bilan ( portraits/ enquêtes et investigations professionnelles) enrichit la réflexion et l’ancre dans la réalité de l’environnement professionnel d’aujourd’hui.

 

 

LES 5 ÉTAPES CLÉS

 

  1. La réappropriation du parcours et l’inventaire des acquis professionnels

 

 Il s’agit de revisiter votre parcours et le resituer dans les différentes époques de votre vie professionnelle et personnelle.

 

Le but est de prendre conscience de ce qui relève du choix ou du non choix, d’identifier les processus de changement et les axes d’évolution.

 

Ces premiers entretiens reprennent pour les analyser :

  • la formation initiale et professionnelle
  • les expériences professionnelles
  • les activités extraprofessionnelles

 L’objectif est de constituer un inventaire le plus exhaustif possible de l’ensemble de vos acquis, de comprendre ce que vous faites avec aisance ou difficulté, et de mieux cerner les postures que vous avez développé tout au long de ce parcours.

 

2. L’analyse de la personnalité, intérêts et moteurs

 

Des exercices et tests sur les intérêts et les axes de motivations, un inventaire des valeurs personnelles et professionnelles, permettent d’étendre le périmètre de connaissance de soi .

 

Un exercice d’auto évaluation sera réalisé à partir d’une grille de qualificatifs et il pourra être proposé à l’entourage personnel et professionnel (sorte de "360°").  Le croisement des « regards » de personnes diversifiées garantissant une plus grande objectivité.

 

L’indicateur MBTI permet d’avoir un nouveau regard sur soi , en prenant conscience des comportements qui nous sont faciles et spontanés, notre « zone de confort » ou à l’opposé ceux qui sont plus difficiles, moins évidents, notre « zone d’effort ».

 

Cet outil  présente de nombreux avantages :

  •  Il permet d’approfondir avec clairvoyance son activité, en identifiant les zones d’aisance ou de vulnérabilité
  • Il autorise un regard croisé du bénéficiaire et du consultant sur la connaissance de soi
  • Il sert de base de dialogue pour affiner les autres points abordés en entretien.

 

3. La phase de projection et de validation

 

Cette étape de validation est le pilier du processus car c’est elle qui va ancrer les choix et la dynamique de changement.


L’exploitation des différents éléments dégagés précédemment permet d’élaborer des pistes, à traduire en projets réalistes et réalisables.

 Il est important pour devenir acteur de ses idées, d’aller les confronter à la réalité du terrain en rencontrant des professionnels ciblés.

Ces rencontres ont pour objectif de recueillir des informations pertinentes en amont d’un futur positionnement et de valider ou d’invalider les projets identifiés grâce aux conseils avisés du professionnel rencontré.

 

Chaque projet est étayé par les compétences et les expériences transférables , les éléments de  motivation, les points d’appui en terme de personnalité, mais aussi les freins et obstacles, et donc les leviers qu’il est nécessaire de mettre en place.

 

 

4. Le plan d’action et la synthèse

 

Débriefer ensemble les enquêtes menées, permet de vous approprier concrètement les projets correspondant le mieux à vos compétences, motivations et capacités, découvertes ou redécouvertes lors de ce travail .

 

Un plan d’action argumenté clôture cette phase et balise « l’après bilan » toujours difficile à appréhender.

 

La synthèse du bilan, document récapitulatif du travail, est remise et une évaluation de l’ensemble du processus est réalisée.

 

 

5. Le suivi

 

Dans l’année qui suit le bilan de compétences, je reste disponible, à la demande, pour du conseil sur l’avancée des projets ou sur une problématique particulière : élaboration d’un CV ou d’un dossier de formation, positionnement sur un nouveau poste, préparation d’un entretien d’embauche …